Erik

Erik

ErikAndré René Jolly, dit Erik, est né à Verdun le 7 mars 1912. Dessinateur quelque peu oublié de nos jours, avec de nombreuses planches à son actif, Erik fut pourtant un dessinateur prolifique au trait tout à la fois rond et pointu parfaitement caractéristique. C'est, dans les années 1930, sous le pseudonyme de Jérôme Érik (qu'il simplifiera plus tard en un seul Erik) que André René Jolly fait ses débuts dans la bande dessinée dans l'hebdomadaire Benjamin. Ce journal, fondé par Jaboune (Jean Nohain) est dirigé, à cette époque, par Émile Joseph Porphyre Pinchon, l'un des pères de Bécassine. Erik va y crée Les Aventures de Ratinet et Monsieur Taupe (1929-1939). Encouragé, il lance en 1931, son propre magazine Oscar Bill. Le Roi des Détectives dans ses exploits extraordinaires. Au sommaire, comme dans toutes les productions de cette époque, figurent bandes dessinées et histoires illustrées. La tentative ne sera pas couronnée de succès, le journal ne vivra que le temps de 26 numéros. Remarqué parJaboune et Henri Kubnik, il va illustrer leur ouvrage Friquet pilote de ligne (Plon, 1937). Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Érik a travaillé pour Gavroche avec Le Professeur Globule contre le Dr Virus, Grandes Aventures avec Martin Gale, Détective amateur (qui sera réédité dans les premiers numéros de Simbad le marin, aux Editions Mondiales en 1962) ou Trancheroc, le Chevalier Invincible (Grandes Aventures en 1941-42). Malheureusement, comme Liquois ou d'autres, il collaborera aussi avec Le Téméraire. Cet illustré à forte connotation nazie et antisémite publiera de lui Dr fulminate et Pr Vorax (1943-44). Dans Aventures Humoristiques pour la Jeunesse édité par une SPE au statut incertain, est publié un récit complet Le Mystère du Portefeuille Rouge (1945). Quelques albums vont également être publiés Rif la Rafale (1945), trois albums de Jim, John et la Jeep (1945), et deux de Fringale et Badinet chez Artima. L'après guerre le voit effectuer une demi-retraite dans la publicité avec Paul de Roubaix, mais il est également directeur artistique du magazine Je Vois Tout. Il est aussi au sommaire de magazines espagnols avec des contributions à la rédaction de Proa et Hispano Americana de Ediciones. Il revient à la bande dessinée en 1946 avec de nouvelles séries comme Tribacil contre Docteur Klorax, Tartol de la Clanche ou Papou Détective dans Coq Hardi, un journal créé et dirigé par Marijac, un ancien Résistant. Il semble être infatigable et multiplie dès lors les collaborations. Viendront aussi Pompabloc, Sportif Endurci et Crochemaille le Nerveux dans OK où il restera de 1946 à 1949, ou encore Babiol et l'Inspecteur Virofle dans Paris-Jeunes. Il poursuivra Trancheroc dans Youmbo Magazine (1948 à 1950) et dans Zorro Jeudi Magazine de 1947 à 1952, puis, en 1949, il créera Vrac Reporter dans Jeudi-Matin . Il est aussi dans les pages de Comique Magazine de l’éditeur Jean Chapelle avec Tonton Molécule et Trancheroc en 1950. Les années 1950-1960 vont le voir publier un peu partout, ce sera une véritable explosion. Pour le groupe Fleurus dont il sera l'un des principaux dessinateurs, à partir de 1950, il va donner à Coeurs Vaillants : Grignoton, et Monsieur Bobêche. Jean et ses amis y seront présents de 1952 à 1956, puis ce sera la naissance d'un de ses récits les plus célèbres Pat'Rac qui apparaît dans le même Cœurs Vaillants de 1952 à 1959. Pendant plus de vingt ans , il sera dans les pages d'Ames Vaillantes avec Commissaire Picablo et Finette Détective (1951-74). On le trouve encore dans les autres titres du groupe : Fripounet, J2 Magazine avec Uron, Tifus et Clodomir alors que Formule 1 reçoit Triphénol contre Klorax. Dans Zorro ce sera Crochemaille, en 1950, pour Pierrot il y aura Professeur Canif contre Docteur Krapotus, en 1951. Il ne se limite pas aux magazines français, le belge Spirou reçoit Grignotin, en 1953, et, un an plus tard, en 1954, c'est le tour de Tintin avec Rip la Rafale. Les magazines de tous les styles accueillent le dessinateur, Lisette des éditions de Montsouris publie Nique et Prune et L’étrange croisière du Kara-ko (1953-60), Dorothée, elle, viendra passer deux années dans Sylvie (1954 et 1955), et Babiol, Détective amateur dans Jocko Poustiquet débarque en 1955. L'Intrépide lui ouvre alors ses pages popur deux récits : L'Expédition du Professeur Gromulus (1955-57) série poursuivie dans Dicky le Fantastic et Zanzie (1958-62), ce qu'Ima fait à son tour avec Madie et Martin Gale en 1956-58 et Record suivra avec Mégalithe en 1966-73. Outre les albums précédemment cités, il en existe d'autres, classés dans le tableau-ci dessous. Erik a également été très présent sur le marché publicitaire en menant plusieurs campagnes d'illustrations pour diverse marques comme la margarine Astra, les pâtes Milliat Frères, les pellicules Kodak ou le chocolat Meunier pour qui il va créer, en 1954-55, deux albums avec vignettes à coller sur le thème des Fables de La Fontaine.

Texte © Bédés d'antan


Display per page
Sort by

Erik : Trancheroc et les Pirates planche 16

180.00 *
Available
Delivery period: 5 à 8 working days
*
Prices incl. VAT, plus delivery